Margaret Calvert & Jock Kinneir

Margaret-Calvert-portraitJock-Kinneir-portrait

« Un des projets de conception d’information les plus ambitieux et efficace jamais réalisé en Grande-Bretagne, est le système de signalisation des routes et autoroutes conçu par Jock Kinneir et Margaret Calvert entre 1957 et 1967. Leur système est devenu par la suite un modèle pour la signalisation routière moderne à travers le monde entier.

margaret-calvert-panneau-de-signalisation

Déterminé à illustrer l’état désordonné de la signalisation routière britannique au tournant des années 1960, le graphiste Herbert Spencer a conduit du centre de Londres à l’aéroport Heathrow, en photographiant chacun des panneaux de signalisation rencontrés le long du chemin. Il a ensuite publié deux essais avec les clichés en 1961 dans sa revue Typographica.

À l’époque, les routes de Grande-Bretagne étaient jonchées avec une foule de panneaux commandés par divers organismes. Au cours du voyage de Spencer, principalement le long de l’autoroute A3 , il a photographié des dizaines de panneaux chacun composé de symboles, de couleurs et de polices de caractères différentes. Ses essais prouvent à quel point les panneaux routiers britanniques ont dû paraître chaotique et confus aux automobilistes de l’époque. Ils démontrent également pourquoi la nécessité d’un système de signalisation cohérente et facilement lisible était si urgent.

herbert-spencer-signes-route-typographica

Le gouvernement de l’époque a pris l’initiative de confier le développement du nouveau système au graphiste Jock Kinneir et son assistante Margaret Calvert. Ils ont conçu un système de signalisation rigoureux et soigneusement coordonné entre lettrage, couleurs, formes et symboles pour les nouvelles autoroutes de Grande-Bretagne à la fin des années 1950 et pour toutes les autres routes dans le milieu des années 1960.

Quand il a commencé à travailler sur le système de signalisation pour l’autoroute en 1957, Jock Kinneir était déjà considéré comme l’un des graphistes les plus accomplis de Grande-Bretagne. Né dans le Hampshire en 1917, il avait étudié la gravure à la Chelsea School of Art de 1935 à 1939 et, après la fin de la Seconde Guerre mondiale, il avait travaillé comme concepteur d’exposition pour le Central Office of Information puis rejoins la Design Research Unit, le groupe de design multidisciplinaire, pour finalement ouvrir son propre cabinet en 1956 tout en enseignant à temps partiel à Chelsea. Kinneir a remporté sa première grande commission avec la signalétique pour Gatwick, le nouvel aéroport de Londres, après avoir rencontré l’un des architectes de Rosenberg & Mardall Yorke en charge du projet dans une file d’attente de bus. Dans le cadre de ce projet, il demanda à une de ses élèves de Chelsea, Margaret Calvert, de l’assister.

margaret-calvert-aeroport-glasgowmargaret-calvert-aeroport-signemargaret-calvert-aeroportmargaret-calvert-airport-alphabet-typographie

Lorsque Colin Anderson, le président de la compagnie maritime P&O découvre la signalétique pour Gatwick dans un magazine, il demande à Jock Kinneir de concevoir le système d’étiquetage des bagages pour P&O. Les passagers perdant souvent leurs bagages à cause de la difficultée à déchiffrer les étiquettes. En 1957, Anderson est nommé président du comité gouvernemental, formé afin d’examiner les panneaux autoroutiers britannique et refait appel à Kinneir pour le projet.

margaret-calvert-untitled

Le gouvernement avait l’intention de construire des centaines de miles d’autoroutes à grande vitesse dans le cadre d’un programme de construction ambitieux. Les routes existantes ne pouvaient pas faire face à ces millions de nouveaux automobilistes britanniques qui venaient de commencé à conduire dans les années 1950 alors que les voitures, comme la Morris Minor et Mini, devenaient moins coûteuses et plus efficace. La pléthore de différents panneaux de signalisation semaient la confusion pour les automobilistes de Grande-Bretagne, cela menaçait d’être particulièrement dangereux lors de la conduite à grande vitesse sur les autoroutes. Comme le problème de la signalisation sur l’autoroute était primordiale, le gouvernement a décidé de s’attaquer à lui en priorité avant de passer aux autres panneaux de signalisation à travers le pays.

Leur système était basé sur le principe que chaque panneau prenait la forme d’une carte orienté vers le conducteur. Concluant que la combinaison de majuscules et de minuscules était plus lisible que tout en majuscules, ils ont développé une nouvelle police de caractères plus tard nommé Transports, après de nombreux tests de lisibilité en fonction de différentes distance de lecture.

jock-kinneir-margaret-calvert-panneau-signalisation-UKtypographie-essai-lisibilite-signalisation-routiere-UK-calvertJock-Kinneir-typographie-lisibilite-bas-de-casse-autoroutejock-kinneir-margaret-calver-croquis-panneau-signalisationmargaret-calvert-panneau-de-signalisation-2

Adoptant la même approche rigoureuse que les autoroutes à l’organisation de l’information pour les panneaux routiers, ils ont compilé des codes de formes et de couleurs soigneusement choisies et conformes au protocole européen. Tout comme leurs panneaux autoroutiers consistaient en des lettres blanches sur un fond bleu, ils ont utilisé des lettrage blanc pour les noms de lieux et jaunes pour les numéros de route sur fond vert pour les routes principales, et un lettrage noir sur un fond blanc pour les secondaires.

Les panneaux de signalisation routière se sont révélés aussi efficaces et populaires que leur signalisation pour l’autoroute. Kinneir et Calvert ont continué à réaliser d’autres projets dans le domaine du secteur public. La police de caractères British Rail Alphabet qu’ils ont conçus pour la British Railaways a fait partie de l’ambitieux programme de 1964 qui comprenait identité couverts par le designer David Mellor et le logo créé par Gerald Barney du Design Research Unit. Ils ont aussi travaillé pour les hôpitaux, l’armée, et la signalétique de nombreux aéroports comme Melbourne, Sydney et Bahreïn, ainsi que pour la Tyne & Weir Metro. Plus tard en 1981, Maragret Calvert en collaboration avec Monotype produira le caractère Calvert, basé sur le lettrage conçu pour le métro et plus tard adapté au Royal College of Art.

rail-alphabet-margaret-calvert-typographiemargaret-calvert-alphabetMargaret-calvert-metro

‹ C’est triste à dire mais la plupart d’entre nous prenons notre environnement pour acquis ›, observé Kinneir en 1965. ‹ Les panneaux de directions ainsi que les noms de rue, sont aussi vital par exemple, qu’ une goutte d’ huile dans un moteur, sans lequel les parties mobiles se grippe, on peut imaginer l’effet de la suppression de cette catégorie d’ informations sur les conducteurs dans une ville bondée ou sur les piétons en essayant de trouver leur chemin dans un grand complexe immobilier. C’est un besoin qui a engendré une sous- division de la conception graphique avec une plus grande influence sur l’aspect de notre environnement que tout autre. ›¹ »

Une nouvelle version numérisée du ‹ British Rail Alphabet › à été réalisée en collaboration entre Margaret Calvert et Henrik Kubel de A2 type en 2009. Dernièrement elle a également signée avec Neville Brody, fondateur du Research Studios, un nouveau caractère typographique pour le Royal College of Arts dont il est le doyen au département Art graphique et communication, intitulé le ‹ Calvert Brody ›.

¹ cit. designmuseum.org (traduction)

 

Calvert-Brody-typographiemargaret-calvert-burkett


Plus de ressources sur Margaret Calvert :

→ Une interview en anglais entre Phil Baines et Margaret Calvert
→ Des articles en anglais sur designmuseum.orgagi-open.comdesigncouncil.org
→  Consulter l’intégralité du mythique manuel de l’identité visuelle de la compagnie ferroviaire anglaise British Railways conçue par la Design Research Unit à partir de 1963.
→  Un article sur l’identité de la British Railways
→ Article sur le nouveau caractère Transport pour la British Railways sur eyesmagazine.com et le specimen ici.
→  Typographie made in England sur londrescalling.canalblog.com
→  Un peu de lecture avec :
Just My Type : A Book About Fonts
On Roads : A Hidden History
Communicate : Independent British Graphic Design Since the Sixties