Edward McKnight Kauffer

Surnommé le « Poster King » par l’artiste Wyndham Lewis, Edward McKnight Kauffer (1890-1954) fut l’un des affichistes Européens les plus prolifiques et les plus influents au cours des années vingt et trente, tout aussi innovant que son homologue Français plus célèbre, AM Cassandre ou encore Adeusz Gronowski en Pologne, il se distingua notamment par sa polyvalence et son aisance à jongler entre différents courants artistiques avant-gardistes de l’époque (Vorticisme, Futurisme, Cubisme, Impressionnisme).

Edward McKnight Kauffer est né à Great Falls (Montana), il révèle très tôt un talent précoce pour le dessin. En 1910, il déménage à San Francisco pour travailler comme libraire tout en étudiant à la California School of Design. A cette époque, le Professeur Joseph McKnight de l’Université de l’Utah (un de ses clients réguliers) exprime un vif intérêt pour son travail et choisit de le parrainer en payant son voyage à Paris pour approfondir ses études. C’est d’ailleurs en signe de gratitude qu’Edward Kauffer prendra le nom de son généreux donateur comme deuxième prénom.

Edward-McKnight-Kauffer-affiche-london-underground

Avant son départ pour Paris, Kauffer s’inscrira pendant six mois à l’Art Institute de Chicago lui donnant l’occasion en mars 1913 d’assister à l’Armory Show. Une exposition internationale d’art moderne (la première du genre de l’histoire américaine), présentant les travaux d’artistes avant-gardistes Européens et Américains notamment Duchamp, Cézanne, Picasso, Gauguin, Matisse, Van Gogh, et Kandinsky… Le déclic est immédiat pour le jeune Kauffer et influencera son travail tout au long de sa vie. Encore plus formateur sera la découverte du travail de l’affichiste Ludwig Hohlwein lors d’une visite à Munich avant son arrivé à Paris, l’apparition de la typographie dans sa peinture remonte très certainement à cette découverte. Il étudiera à l’Académie de Paris jusqu’en 1913 mais le déclenchement de la Première Guerre mondiale l’obligera à déménager en Angleterre, immédiatement séduit il y résidera pendant plus de deux décennies. Luttant dans un premier temps pour trouver du travail, il réalisera une percée majeure en 1915 quand Franck Pick le directeur de la publicité du London Underground Electric Railways le chargera de nombreuses affiches. Il enchaînera par la suite avec de très nombreux clients tel que la Shell-Mex and BP, la maison d’Edition Random House ou encore la London Transport.

Edward-McKnight-Kauffer-couvertures-livre

« L’un de ses traits les plus caractéristiques était le dualisme inhérent à sa personnalité, le contraste entre l’homme et son art. Personnellement, il prisait la tradition anglaise; en tant qu’artiste, il était résolument du côté du progrès et de l’avenir. Et son besoin tout affectif d’être considéré comme un ‹ bon européen › n’avait d’égal que son américanisme inné. […] Certes, en 1921, il s’était rendu à New-York dans l’intention de s’y établir. Une exposition de ses oeuvres y connut un succès éclatant, mais, comme il l’a dit «les atomes crochus manquaient». Aussi revint-il en Angleterre, et c’est seulement vingt ans plus tard qu’il reprit le chemin du Nouveau Monde.

Les nombreuses affiches pour les American Airlines (1949-50) et une première série (1941) en faveur du métro de New York furent les principaux travaux dont McKnight Kauffer se vit chargé lors de son retour en Amérique. La maladie dont il souffrait interrompit plus d’une fois son travail, et les annonces pour la Container Corporation of America et son affiche de l’Irlande pour les American Airlines furent les derniers témoignages de son immense talent.  »

– cit. graphis

 

Edward-McKnight-Kauffer-US-affiches-american-airlines-01-
Edward-McKnight-Kauffer-US-affiches-american-airlines-02
Edward-McKnight-Kauffer-US-affiches-american-airlines-03


Plus de ressources sur Edward McKnight Kauffer

→ Différents articles sur aiga.org, abbycronin.co.uk, visualarts.britishcouncil.org, digitalcollections.lclark.edu, arttattler.com et library.rit.edu.
→ De très belles galeries d’images sur ltmcollection.org, flashbak.com, modernlib.com et moma.org.
→ Steven Heller analyse Flight dans Design Literacy: Understanding Graphic Design.
→ De nombreuses ressources sur le site fulltable.com.
→ Consulter l’ouvrage The world in 2030, illustré par Edward McKnight Kauffer.
eyemagazine.com se penche sur le générique et les intertitres du film The Lodger de Hitchcock.
→ Consulter l’ouvrage Graphic Icons: Visionaries Who Shaped Modern Graphic Design
→ Consulter l’ouvrage Graphic Design: A New History


 

Edward-McKnight-Kauffer-affiche-winter-salesEdward-McKnight-Kauffer-affiche-Flight-Daily-HeraldEdward-McKnight-Kauffer-1932-Chiswick-Works-brochure-for-London-General-OmnibusEdward-McKnight-Kauffer-affiches02Edward-McKnight-Kauffer-1933-Art-NowEdward-McKnight-Kauffer-affiche-BPEdward-McKnight-Kauffer-US-BBC-handbook-1928-Edward-McKnight-Kauffer-US-BBC-handbook-1929-Edward-McKnight-Kauffer-affiche-1927-MetropolisEdward-McKnight-Kauffer-affiche-transport-route-noEdward-McKnight-Kauffer-affiche-lubrication-shell-02Edward-McKnight-Kauffer-affiche-lubrication-shellEdward-McKnight-Kauffer-poison-gasEdward-McKnight-Kauffer-couvertures-livre-02Edward-McKnight-Kauffer-couvertures-livre-rebeccaEdward-McKnight-Kauffer-the-lodger