Call It What It Is – John Downer

Call It What It Is, texte de John Downer publié en 2003
accompagnant le specimen du caractère Tribute de Frank Heine, édité par la fonderie Emigre.
Ce texte a fait l’objet d’une traduction paru dans la 43e livraison de la revue Azimut par Gwenaël Fradin et Samuel Vermeil dont voici l’introduction suivie du texte original.

« Lorsqu’un designer s’inspire – ouvertement ou non – de modèles historiques pour créer un caractère typographique, il semble important qu’il le fasse honnêtement, sans quoi il risque de susciter une polémique.

Écrit par John Downer en 2003 à l’occasion de la publication du caractère Tribute de Frank Heine par la fonderie américaine Emigre, ce texte accompagne le spécimen de présentation. Le projet de Heine est un hommage très libre à l’œuvre de François Guyot, graveur français établi en Hollande aux environs de 1565.

On peut rapprocher ce type de projet d’autres réalisations de la fonderie Emigre, dont le Mrs Eaves de Zuzana Licko. Ce dessin de caractères est lui aussi fondé sur une base historique, le Baskerville, mais traduit de façon très personnelle par son auteur à travers le prisme de l’histoire individuelle, psychologique, d’une liaison amoureuse : Mrs Eaves était la maîtresse de John Baskerville ; le caractère est le portrait de cette femme à travers les yeux de son amant ; dans un jeu de miroir, Zuzana Licko paraît s’identifier, à l’un comme à l’autre.

Tels que les décrit Robin Kinross, les revivals  sont apparus en typographie à l’orée du XXe siècle avec la nécessité d’adapter les caractères en usage à la nouvelle technologie développée par les machines à composition chaude de Monotype et Linotype. À chaque grand bouleversement de l’écosystème technique, cette notion réapparaît en prenant des accents différents à travers la réalisation de dessins de caractères dont la nécessité et le projet sont très hétérogènes.

John Downer entre ici dans le détail de ce tableau cubiste. […] »

Accéder à l’essai

Soumettre un commentaire