Armin Hofmann

armin-hofmann-Das-Holz-als-Bau-Stoff-affiche

« On considère Armin Hofmann (1920), qui a étudié à la Kunstgewerbeschule de Zurich avant d’enseigner à Bâle, comme l’une des figures de proue de ce qu’on a appelé l’Ecole bâloise. Certains appliquent cette étiquette à tous les graphistes qui ont travaillé dans la cité rhénane, de Buckhard Mangold à Niklaus Stoecklin en passant part Herbert Leupin et leurs étudiants. D’autres limitent cette appellation à la période des années d’enseignement et de création graphique d’Armin Hofmann. D’autres encore estiment que cette école est plus représentée par sa simplicité sans serif, c’est-à-dire sans empattement, ses limitations de couleurs et ses contours nets que par des personnes.

Quoi qu’il en soit, Hofmann a grandement contribué à faire connaître le Style international et le fera évoluer vers le figuratif, à la manière d’un Müller-Brockmann. La « manière » de Hoffmann, souvent reprise, se définit par l’utilisation de photomontages, d’une typographie rigoureuse, d’une composition géométrique très stricte et de couleurs souvent limitées au noir et blanc. Il faudra attendre l’explosion du Pop Art et la remise en question des valeurs véhiculées par la société des années 50 et 60 pour assister au démantèlement progressif de ce modèle graphique. » (cit. nb.admin.ch)

« As a human being he is simple and unassuming. As a teacher, he has few equals. As a practitioner, he ranks among the best. He is a rare bird, a daredevil driver, a mountain climber, a teacher par excellence, and a guru. Yet it is difficult, really, to pin him down. » (Paul Rand cit. thinkingform.com)

« Le mouvement est la caractéristique propre de la ligne. Contrairement au point qui fait centre et reste statique, la ligne est de nature dynamique. Elle peut-être prolongée indéfiniment dans les deux directions, elle n’est liée ni à une forme ni à un centre. Si l’on considère cependant que la ligne est un élément fondamental, c’est seulement parce que le phénomène qui lui a donné naissance, n’est plus perceptible. Elle est un élément qui a déjà passé par un stade de croissance. » (Armin Hofmann, préambule du manuel de création graphique cit. paris.blog.lemonde.fr)

Plus de ressources sur Armin Hoffmann:
HTTP://WWW.THINKINGFORM.COM/ …
HTTP://BOOKS.GOOGLE.FR/ …
HTTP://WWW.AIGA.ORG/ …
HTTP://VIMEO.COM/42581619
HTTP://WWW.THEGALLERIESATMOORE/ …
HTTP://WWW.NESHANMAGAZINE.COM/ …
HTTP://WWW.DESIGNERSJOURNAL/ …
HTTP://WWW.NB.ADMIN.CH/ …

Soumettre un commentaire