Un peu de lecture sur Grapus

Dernièrement nos voisins de chez Bizyod qui font un joli travail sur leur blog, ont publié trois fac similés, reproductions de différentes publications relatives au collectif Grapus, j’en profite donc pour vous inviter à y jeter un œil.

Grapus 85 : différentes tentatives différentes, 1985.
Saito Makoto vs Grapus : Alpha cubic world grafica, 1990.

grapus-fac-simile-bizyod-01

Une rapide présentation du collectif :

« Grapus a été fondé par Pierre Bernard, François Miehe et Gérard Paris-Clavel qui se sont connus à l’Atelier Populaire de l’Ecole Nationale des Arts Décoratifs en mai 1968. Après leurs études à l’ENSAD Pierre Bernard et Gérard Paris-Clavel suivent l’enseignement de Henryk Tomaszewski en Pologne. En 1968, ils participent ensemble à l’Atelier Populaire des Arts Décoratifs. Traîtés de ‹ crapules staliniennes › à l’Institut d’Environnement, ils ont l’idée du raccourci pour baptiser leur collectif. Grapus, c’est ‹ mettre en pratique le communisme ›, réaliser par un travail collectif, sous une signature collective, des images sociales.

Grapus,-La-culture-pénétrant-les-idées-dominantes,-1985,

Grapus, La culture pénétrant les idées dominantes, 1985

Jusqu’en 1977, Grapus se consacre essentiellement à l’image politique, renouvelant la communication du PC et de la CGT. Le secteur culturel (théâtre de la Salamandre, Odéon, festivals d’Avignon, de La Rochelle, maisons de la culture du Havre, de Grenoble, de Nanterre) offre un espace privilégié à leurs créations où l’humour et la provocation peuvent s’exprimer librement. L’image, sans cesse parasitée (flèches, rajouts manuscrits, collages, décalages, distorsions, flous) acquiert une force et un dynamisme particuliers.

Le groupe s’est dissout en 1990. Gérard Paris-Clavel a crée Ne Pas Plier, Pierre Bernard L’Atelier de Création Graphique et Alexander Jordan Nous travaillons ensemble » (cit. opac.lesartsdecoratifs.fr)

Consulter le fonds d’archives de Grapus
Un entretien avec François Miehe et Gérard Paris-Clavel