Figures de l’héraldique

guide-du-blason-hieraldique-01

« Né au XIIᵉ siècle sur les champs de bataille, l’art des armoiries a eu pour fonction première de permettre l’identification des chevaliers rendus méconnaissables par leur casque et leur armure. L’idée répandue selon laquelle les armoiries sont le monopole de la noblesse naît de ce jour. Or, dès le XIIIᵉ siècle, tout le monde peut porter des armoiries, qu’il soit noble ou roturier, pourvu que soit respecté le code du blason. Un code fonctionnel, issu lui aussi de la nécessité d’identifier de loin le porteur des armoiries: des couleurs vives, des symboles parlants, une forte signalisation. (…) L’usage de l’héraldique s’est universellement répandu au fil du temps, jusqu’à imprégner les signaux routiers, les drapeuax, les logos et tous les grands codes de la société contemporaine. » (cit. 4ᵉ de couv, figures de l’héraldique, Michel Pastoureau.)

guide-du-blason-hieraldique-02guide-du-blason-hieraldique-03guide-du-blason-hieraldique-04guide-du-blason-hieraldique-05guide-du-blason-hieraldique-06guide-du-blason-hieraldique-07

→ Images extraites du Guide du blason, Bartholoni Fernand.
Héraldique, Kesako?

Soumettre un commentaire