Interview – Avant Post

Bonjour Avant Post !
Tout d’abord, qui êtes-vous ? Qui étiez-vous ? Qui ser(i)ez-vous ?

Bonjour ! Alors, nous sommes trois : Adrien, Quentin et Johan. On a étudié la communication visuelle à l’ECV Provence dans la même classe, puis on a fait quatre années en tant qu’indépendant à Marseille et Paris, avec le collectif 5M en parallèle. Depuis cet été, on s’est réunis à Paris pour fonder Avant Post, notre propre atelier de direction artistique, dans le 10ème arrondissement. Et pour le futur, on va faire en sorte d’élargir notre champ d’action grâce à cette nouvelle structure. Nous étions spécialisés dans le print jusqu’ici, et désormais on va également toucher à la direction artistique dans des domaines plus larges (photographie, multimédia…).

On a pu suivre votre activité de design graphique, jusqu’ici au sein de votre ancien collectif « 5M » (avec Anaïs Bourdet et Hind Mahmoudi). Depuis, vous avez très certainement eu chacun des expériences individuelles. Pourquoi ce choix de reconstituer une équipe aujourd’hui ?

Le collectif était issu d’une synergie qui avait démarré pendant nos études, et il a toujours été conçu comme un moyen d’expression plus libre que les commandes qu’on gérait en parallèle : ce n’était pas une structure professionnelle proprement dite, et on commençait à toucher du doigt les limites du travail en tant qu’indépendant. L’envie de travailler ensemble était toujours présente, et nous voulions vraiment poser les bases d’un projet qui nous permettrait d’évoluer dans la durée. Etant donné nos liens d’amitiés, notre entente créative et nos habitudes de travail en équipe, l’idée d’Avant Post s’est imposée d’elle même et on y travaillait depuis plus d’un an. C’est un projet vraiment motivant pour nous.

Une dernière comparaison entre 5M et Avant Post : on constate quelques différences d’orientations. Vous présentez aujourd’hui d’avantage de commandes portées sur la culture. L’idée qu’on se faisait de vos anciens travaux tendait vers des projets plus personnels, et souvent accompagnés de beaucoup d’humour. Ce changement est-il pensé, ou est-ce une simple suite logique ? Quelles peuvent-être vos motivations autour du graphisme aujourd’hui ?

5m-avantpost

Effectivement, le positionnement d’Avant Post est sensiblement différent de celui du 5M. Ce changement est vraiment naturel, dans la mesure où le collectif était un espace récréatif, souvent hors des contraintes liées à la commande professionnelle. Cela nous a permis d’avoir une certaine liberté de ton et d’exporter notre travail dans diverses expositions. Dans la mesure où Avant Post est un véritable atelier de direction artistique, on a fait évoluer notre manière d’aborder la chose vers quelque chose de plus sérieux. Ceci dit, on est toujours prêts à injecter de l’humour dans nos créations quand le contexte nous le permet ; l’expérience du collectif nous a montré à quel point le public pouvait être réceptif à ce type de messages.

Vous créez des identités de qualité et singulières, et n’hésitez pas à créer des  fontes spécialement dédiées. Au delà de l’implication pour vos clients, est-ce  une manière pour vous de vous répartir le travail en fonction des spécificités de chacun ?

avant-post07-740avantpost01-740avantpost02-740avantpost03-740avantpost06-740

On a toujours aimé travailler avec le texte : la création et la manipulation de la typographie permettent de transmettre énormément d’intentions créatives tout en gardant une esthétique maitrisée et dépouillée. Dans la conception d’une identité visuelle, proposer une police exclusive à un client est toujours un argument de poids. Ça nous permet de développer des systèmes visuels sobres et tout aussi reconnaissable qu’un logotype traditionnel. Dans l’équipe, c’est plutôt Johan qui est assigné au dessin de caractères, même si les décisions créatives sont prises collectivement, donc on peut dire que le travail est réparti en fonction de nos spécialités respectives.

Vous avez également monté des workshops à l’ECV Provence ; pouvez-vous  nous en dire plus ? Quelles approches favorisez-vous ? Quels échanges avec les  étudiants ?

workshops-740

Un an après avoir été diplômés, l’ECV Provence a proposé au collectif d’animer des workshops de typographie manuelle auprès des classes de L1. L’objectif était simple : faire appréhender par les étudiants le lien que l’on peut faire exister entre le sens d’un mot et la manière dont on l’écrit. Johan a également animé plusieurs workshops de création typographique auprès des classes de M1 les années suivantes. Dans tous les cas, l’approche est identique : proposer des sujets motivants pour les étudiants, puis essayer de tirer le meilleur de chaque concept sans imposer nos idées. Un équilibre délicat.

Quelques noms de studios/graphistes/artistes qui inspirent votre travail, de près ou de loin ?

Pour citer quelques noms : OK-RM (Londres), U-P (Melbourne), Zak Group (Londres) et pour finir Akatre, made in France ! De manière plus générale, on aime voir les travaux dans lesquels on retrouve un certain minimalisme, une finesse typographique, mais surtout une qualité dans les concepts développés.

Le mot de la fin ? Un point supplémentaire sur lequel vous souhaiteriez nous parler ?

Je pense qu’on a fait une bonne présentation,
merci à Index Grafik pour l’interview !

Merci à eux, leurs travaux sont présentés ici :
www.avantpost.fr