Anthon Beeke

Photographie du portrait : © Krijn van Noordwijk

« Anthon Beeke a pour terrain de prédilection la création d’affiches pour le théâtre et les arts plastiques. Quasi autodidacte, il a su rejeter les esthétiques dominantes de son pays, à l’exemple de l’Objectivisme typographique néerlandais. Comme il le déclare lui-même, “travailler pour le théâtre, puis pour les musées m’a amené à concevoir des affiches théâtrales pour les musées”. Il affirme un point de vue en créant des affiches percutantes. Par des métaphores puissantes, scénarisant inlassablement le corps humain, il instaure une tension qui “réveille”, en le déstabilisant, celui qui regarde. Des images qui font sensation avec pour parti pris de travailler sur le corps et la nudité. “Le corps humain comme valeur communicative essentielle – Le corps humain comme une invitation au dialogue”.

Anthon Beeke utilise la photographie, non pas dans un souci de reproduction objective de la réalité, mais comme le moyen le plus direct d’interpeller le public, sans la distanciation d’une écriture graphique. Une photographie sans style particulier, l’important pour lui étant ce qu’elle raconte. Seuls les Pays-Bas pouvaient offrir le cadre indispensable à l’épanouissement de son œuvre. Anthon Beeke joue avec la limite. Un langage cru, dont la violence à peine larvée est au service de l’impact. Certaines de ses affiches parmi les plus provocantes n’auraient probablement pas pu voir le jour en France […] »

– cit. graphisme-echirolles.com

 

anthon-beeke-toneelgroep-amsterdam-affiches-1991-index-grafik

Anthon Beeke is a player […] He plays to make himself happy and surprise himself. His work is not for a client or commission or lucre, it’s not even about work or design – it’s about him. And because it’s about him, it’s about us. The more authentic, the more personal Anthon becomes, the more resonant his designs become for us, his work takes on a deeper meaning and connection, we feel his giddy delight. He speaks directly to us because he gives us a piece of himself. Anthon plays.

Anthon plays with our perceptions, our senses, our morals and prejudice. He asks us to be open and tolerant and to widen our perspective about the world. He leads important conversations and keeps our prudishness about politics and sexuality in check. He urges us to be game for chance and change, for success and failure. He blazes a trail, and then gives us permission to follow our own path, and to take chances and fight for the freedom and creativity and room necessary for our play […]

– James Victore cit. Anthon Beeke – The Play Is the Thing

 

anthon-beeke-affiches-globe-index-grafik

« Quand Wim Crouwel publie sa proposition de New Alphabet en 1967 pour répondre aux nouvelles exigences technologiques, nombres de ses pairs furent perplexes, surpris ou totalement exaspérés. Anthon Beeke, quant à lui, amusé plus que contrarié, réagira à sa manière quelques années plus tard. Alors que Crouwel avait déshumanisé l’alphabet, créé à partir de formes conditionnées par les limites des machines. Beeke voulu rendre aussi humaine que possible sa réponse. Inspiré par les caractères anthropomorphique médiévaux et maniéristes, il a invité une douzaine de jeunes femmes au gymnase de la Rietveld Academie pour finalement en sortir une série de capitales de titrage réalisé par l’assemblage de leurs corps nus, le tout photographié par Geert Kooiman . Lorsqu’on lui demande si l’alphabet est basé sur un caractère classique existant, Beeke répond qu’une série de capitales Baskerville en avait été le modèle. Son alphabet a été publié en 1970 par Steendrukkerij De Jong & Co comme un recueil de 30 planches en noir et blanc dans leur série Kwadraatblad – la même série qui avait présenté la proposition de Crouwel. Le recueil comprenait également une série de clichés documentant le shooting, faite par un second photographe, le regretté Ed van der Elsken. […] »

– Jan Middendorp cit. Dutch Type

 

anthon-beeke-alphabet-index-grafik


Plus de ressources sur Anthon Beeke :

beeke.nl
→ De nombreuses images sur geheugenvannederland.nl
Un article dans le Graphis N°233 de septembre 1984
→ Un aperçu de l’ouvrage Anthon Beeke – It’s a Miracle!
→ Des interviews sur eyemagazine.com et dingemankuilman.com
→ Plusieurs articles sur thinkingform.com, posterpage.ch
→ Visitez l’exposition Pas d’interdit pour Anthon Beeke (Échirolles / 2002)
De nombreuses affiches de l’exposition présentées & commentées
A propos de son Nude alphabet de 1970


anthon-beeke-affiches-holland-festival-1978-index-grafikanthon-beeke-affiches-index-grafikanthon-beeke-kunst-rai-affiches-index-grafikanthon-beeke-papeterie-index-grafikanthon-beeke-job-index-grafikanthon-beeke-affiche-exposition-designhuis-index-grafikanthon-beeke-timbres-1989-index-grafik

1 Commentaire

Soumettre un commentaire