Graphisme Aujourd’hui 2012

« Il n’y a pas de choix typographique sans lecture, pas de projet d’affiche sans analyse du message, bref il n’y a pas de graphisme sans connaissance d’un ‹ contexte ›. Graphisme et contexte sont dans un rapport dialectique permanent. L’écoute attentive du commanditaire ne suffit pas, il faut une conscience de son temps, sociale, culturelle, politique, pour trouver une forme juste. Mais à l’inverse, c’est aussi la pratique du graphisme qui aide à prendre conscience de son époque, à en saisir la grandeur ou la misère, et qui permet de ‹ s’engager ›, c’est-à-dire d’impliquer le métier et la pensée dans une action envers les autres, pour et avec eux, et pouvoir dire au bout du chemin que l’on aura été, en tant que graphiste, un homme ‹ d’utilité publique ›. » (cit. plus.franceculture.fr)

vimeo.com/esapyrenees

Soumettre un commentaire