Papiers d’agrumes

« Froissés ou lissés, blancs, roses ou bleus, enveloppes opaques d’une sphère orangée, les papiers d’agrumes sont presque devenus des objets du passé, une denrée rare qu’on ne retrouve que sur les étals des épiceries de luxe. Les agrumes se sont affranchis du voile et arborent fièrement leur écorce cirée et traitée aux fongicides. Pour la plus grande tristesse des collectionneurs, qui s’arrachent ces petits rectangles de papier ornés d’un motif central évoquant la chaleur et le soleil.

Jusqu’à la fin du XIXe siècle, l’orange reste un fruit rare, cher et réservé aux nantis. Les classes moins aisées la consomment lors d’occasions spéciales, à Noël surtout, lorsqu’elle est la plus mûre. Dès ce moment, on se met à protéger ce fruit si fragile de papier, devenu meilleur marché grâce à la révolution industrielle. Puis vint l’habillage graphique, avec le développement des techniques d’impression. On estime que les premiers papiers imprimés datent du début du XXe siècle et qu’ils sont apparus parallèlement en Europe et au Japon. Quand ils ont été inventés, ces papiers étaient destinés aux oranges uniquement, le seul des agrumes qui doit être cueilli mûr et dont le transport est par conséquent délicat. Même si citrons, pamplemousses et mandarines n’en auraient théoriquement pas besoin – seule l’orange doit être cueillie mûre – on n’hésite pas à les envelopper eux aussi, pour le plus grand plaisir visuel des consommateurs. Les papiers d’agrumes auront fait partie du patrimoine culturel populaire du XXe siècle. Leur âge d’or se situe entre 1920 et 1940, puis dès 1950 et jusque dans les années 1980. A partir de cette période, le recours aux fongicides et à la cire les condamne à la disparition. De nos jours, seules les petites exploitations s’obstinent à emballer les oranges, avec une moyenne de 15 oranges sur 100 [] »

Mudac | Lausanne cit. Dossier de presse de l’exposition Passions d’oranges – Papiers d’agrumes

 

papiers-agrumes-flickr-capture-index-grafik

« […] Les tons francs et chauds, bleu et rouge surtout. puis le jaune et l’or, ont tout naturellement la préférence. Dessin et lettres marquent l’intention de s’en tenir aux solutions ornementales les plus simples et en même temps les plus voyantes […] Il est tout à fait délicieux d’examiner d’un peu près les divers sujets choisis à cet effet par les producteurs et par les dessinateurs. L’idée de figurer des fruits ou des fleurs, ou bien encore des paysages ou des scènes rustiques, des allégories et des symboles en rapport avec l’agriculture, aura sans doute été la première à se présenter. Dans la reproduction de navires fendant hardiment les flots ou de locomotives lancées à toute vitesse à travers l’espace, nous devinons la fierté naïve de l’exportateur tout heureux de signifier le long chemin parcouru par ses fruits. Quant à ce qui concerne l’intervention des monuments historiques et des portraits de personnages célèbres, ou encore les allusions à tel ou tel événement de l’histoire ou de la fable, l’explication n’est pas toujours facile, et même elle ne réussira pas à tout coup; sans doute s’agit-il parfois tout bonnement d’un souvenir de lecture, comme il arrive dans le cas de certaines enseignes d’auberge. Tous ces sujets, auxquels s’ajoutent encore de souriantes têtes de femmes, des enfants, des animaux, répondent à une même inspiration populaire et naïve, faite de poésie et d’un symbolisme ingénu, traits qui ne sont pas sans rappeler les dessins d’enfants […]

papiers-d-agrumes-article-graphis-1945-index-grafik

Quoi qu’il en soit, ces modestes papiers d’agrumes ont leurs principes graphiques propres, et leur moindre avantage n’est certainement pas de toujours délibérément renoncer à toute ambition d’art dit “supérieur”. Leur sort, en général, c’est de disparaître dans la corbeille à papier sans qu’on s’avise de les regarder vraiment. Mais quelques collections privées et publiques permettent toutefois de les considérer avec plus d’attention, non seulement pour notre joie ou notre documentation, mais encore pour y trouver une leçon peut-être utile. »

– cit. Graphis n°9/10 de juillet 1945 | page 54

 


Plus de ressources :

italianways.com propose une très belle selection regroupée par thèmatique :
animaux | femmes | enfants
→ De nombreux papiers également sur Flickr (2) et pinterest
Une video présentant l’exposition Passions d’oranges, papiers d’agrumes du Mudac
 
papier-agrume-paternopapier-agrume-tigre-realebrevet-impression-papiers-agrumes-italie

Soumettre un commentaire