Jean-Baptiste Levée – Production Type

Découvrez le travail de typographe avec Jean-Baptiste Levée de Production Type
Un Webcast proposé par Extensis | 10 novembre 2016

Le dessinateur de caractères et calligraphe Jean-Baptiste Levée, co-fondateur du Bureau des affaires typographiques et fondateur de la fonderie Production Type, répond aux questions de Jean-Michel Laurent représentant en France d’Extensis. L’occasion pour évoquer ses projets, son processus de création et sa façon de vendre aujourd’hui des polices de caractères.


 
« Jean-Baptiste Levée poursuit une formation en communication visuelle à l’École Estienne avant d’y intégrer la section création typographique, bénéficiant de l’enseignement de Franck Jalleau, Michel Derre et Margaret Gray. Il approfondit alors ses recherches sur les systèmes de ligatures et sur l’emploi de la lettre dans le domaine de la signalétique, gardant un intérêt prononcé pour les techniques traditionnelles d’impression. Il débute son parcours professionnel dans l’atelier de Christophe Badani (Le Typophage), sous la direction duquel il développe plusieurs caractères d’identité, avant de s’établir en indépendant en 2005. Il collabore ensuite avec Jean-François Porchez au sein de Typofonderie. Tout en œuvrant en tant que développeur de fontes, il se spécialise dans la création de lettrages et logotypes. Il développe également des études personnelles, sur des caractères historiques comme l’Acier de Cassandre ou de pures créations contemporaines. En 2010, il est membre fondateur du Bureau des Affaires typographiques, première société française de création et de distribution de caractères sur Internet. La même année, ses créations intègrent les collections du musée de l’Imprimerie de Lyon et du Klingspor Museum à Offenbach (Allemagne) » […] (cit. garamond.culture.fr) Depuis avril 2014 il est à la tête de la fonderie Production type avec laquelle il édite et diffuse ses créations ainsi d’autres auteurs comme Yoann Minet ou le strasbourgeois Loïc Sander.
 

Pout aller plus loin je vous invite à regarder cette autre intervention en anglais assez complémentaire.

Soumettre un commentaire