Corbu Stencils

« Le Corbusier considérait les Antiques allongées comme ‹ sa › typographie, mais c’est un autre caractère pourtant que la postérité attacha à son souvenir. Les catalogues du diffuseur de caractères Letraset. jusqu’en 1988, proposaient une police Stencil dénommée ‹ Charette › et attribuée à Le Corbusier. Ce caractère, utilisé pour l’identité visuelle de la Fondation Le Corbusier et que l’on trouve en couverture de plusieurs ouvrages consacrés depuis sa mort à l’architecte, était employé par celui-ci et son atelier pour les titres et légendes des documents d’agence. La découpe de ces lettres, tracées au pochoir, correspondait à un alphabet probablement conçu au XIXᵉ siècle. Les pages de titre de Modulor2 en constituent la seule occurrence d’utilisation par Le Corbusier pour l’édition (en dehors des reproductions de planches préexistantes).

Il s’agissait d’un modèle, parmi d’autres, de pochoirs d’un usage courant dans diverses branches professionnelles, et dont Le Corbusier ne fut, probablement, que l’utilisateur le plus illustre. Le caractère Charette, après le rachat et la disparition de la société Letraset, semble avoir totalement disparu de la circulation. Il est intéressant de constater que le caractère Stencil choisi pour le titre des Plans de Paris n’est pas celui qui correspond au Charette. Il s’agit d’une police dessinée par Marcel Jacno: le caractère Chaillot, que Jean Petit reprit plus tard dans les livres qu’il réalisa avec Le Corbusier. Par la suite, l’usage de tels caractères resta lié à l’image de Le Corbusier: aujourd’hui encore, des pochoirs de lettres métalliques destinés aux architectes sont vendus aux États-Unis sous le nom de ‹ Corbu Stencils ›. » (Catherine de Smet cit. Le Corbusier, Architect of Books)

phildesarzens.net
roch.to

le-corbusier-typographie-corbu-stencil-charettele-corbusier-typographie-charette-corbu-stencil-05le-corbusier-typographie-charette-corbu-stencil-02le-corbusier-typographie-charette-corbu-stencil-04les-plans-de-paris-livre-le-corusier-corbu-stencil