Art Chantry

Photographie du portrait © Hilary Bovay.
« Art Chantry has been making posters since he was fifteen. Among his influences are many forms of « outsider art, » such as monster magazines, hot-rod art, and psychedelic culture. He found much inspiration for innovative graphic ideas in an article on Polish posters. Chantry’s sense of design relates to the punk scene in Seattle as he finds himself, with the avant-garde, creating posters for local rock concerts. Chantry has championed what he considers to be the « subculture » of design, a neglected commercial usage of the industrial trade seen in the tool catalogs of the 1940s and 50s. »
– cit. users.humboldt.edu

 

« The Rocket était un bi-hebdomadaire gratuit : relatant les événements de la scène musicale de Seattle. Publié en 1979 pour la première fois : comme un supplément du Seattle Sun, il devient : indépendant moins d’un an plus tard. The Rocket : est un bastion de la scène bouillonnante musicale de Seattle – dans les années 1980 et 1990 avec l’explosion du grunge, annonçant des groupes : comme Soundgarden et Nirvana. En 1984, Art Chantry rejoint les rangs de The Rocket comme : directeur artistique. Il y restera jusqu’en 1993 de manière plus ou moins régulière, travaillant avec des photographes et des illustrateurs pour donner du corps au journal, à l’image de la scène musicale qu’ils représentent. Parallèlement, Chantry accepte des missions en indépendant et travaille pour des entreprises comme Nordstrom et Safeco Insurance, des organisations marginales (New City’, Empty’ Space theaters) et des institutions culturelles (Seattle Center on Contemporary Art).

art-chantry

Chantry est surtout connu pour ses affiches. Il tire des clés visuelles de sources aussi variées que le pop art, les mouvements punk, psychédélique et les BD qu’il associe avec des images tirées de catalogues industriels, d’images des années 1940 et 1950, etc. Les affiches de Chantry sont un ensemble d’éléments éclectiques qui sont liés non par le style mais par le processus de production. Travaillant avec des budgets limités. Chantry découpe, colle et utilise du matériel récupéré et se montre inventif quand il s’agit d’imprimer – chacune de ses affiches étant par là-même unique. Chantry quitte Seattle en 2000, les prix ayant augmenté et la concurrence sur ce marché qu’il a contribué à créer se faisant trop présente.

Il s’installe à St. Louis, Missouri. En 2006, il retourne à Tacoma pour suivre une formation à la School of Visual Concepts – où il a d’ailleurs enseigné pendant 18 ans – et apprendre les bases de la conception par ordinateur, lui qui s’y refusait depuis toujours. »

– cit. Anthologie du graphisme

 


Plus de ressources sur Art Chantry :

→ De nombreuses images sur gigposters.com
→ Consulter un aperçu de l’ouvrage Some People Can’t Surf: The Graphic Design of Art Chantry
Rencontre avec Art Chantry légende du poster rock (interview) / (EN)
→ Regarder les vidéos Art Chantry, pionnier de l’esthétique grunge et Art Chantry Speaks
→ Plusieurs articles sur gotoseattlegrunge.blogspot.fr, readpda.com
→ Plusieurs interview en anglais sur spd.org, underconsideration.com